"J'ai nom Jeanne la Pucelle"

Journal d'une courte vie

suivi de : pour un profil apuré et incarné

 

auteur : Alain Vauge

Editions Bénévent                                                    date de parution : février 2012

 
 
 
 
Un ouvrage très documenté, accessible à tous ...    
pour comprendre, au delà des légendes et de l'idéalisation, ce que fut réellement la vie de Jeanne d'Arc.  
 
 
 
 
                                          * * * * * * * * * * * * * * *
    également en ligne :   jeanne.darc.orleans.monsite-orange.fr    du 29 avril au 8 mai 1429 / 2012 ... à lire, jour après jour,  la "folle semaine" de la libération d'Orléans.
 

 à lire également, sur "Histoire pour Tous", une recension détaillée et la critique de l'ouvrage.http://www.histoire-pour-tous.fr/livres/67-essais/4100-jai-nom-jeanne-la-pucelle-journal-dune-courte-vie.html 
 
Un compte-rendu critique d'un blog littérairecoindemarquise.canalblog.com/archives/2012/05/03/24171476.html
 
et sur Facebook, quelques aspects de l'ouvrage à "Jeanne d'Arc, Jeanne la Pucelle, une courte vie"

                                                           * * *  * * * * * * * * * * * * * * *
 

Journal d'une courte vie

 
Les faits y sont présentés très clairement, dans une chronologie qui ne se réduit pas aux heures de gloire, mais explore pas à pas la vie de l'héroïne, depuis la date controversée de sa naissance jusqu'aux arcanes du Procès de Rouen. Une chronologie qui permet au lecteur de s'imprégner des mentalités et croyances de l'époque et d'accompagner le personnage depuis l'enfance jusqu'à son adolescence brutalement brisée à dix-neuf ans. Ce mode "lent" lui permet de construire progressivement le portrait de Jeanne d'Arc, si complexe en apparence, si humain à la lumière des faits débarrassés des légendes. 
 
Rien, nulle analyse postérieure, ne peut remplacer la valeur des témoignages de celles et ceux qui ont connu Jeanne d'Arc, que ce soit la jeune Jeannette de Domrémy ou Jeanne la Pucelle à partir de Chinon.
Ce livre propose un nombre impressionnant de ces témoignages qui viennent à l'appui des faits et circonstances que retrace le Journal de cette courte vie.
Quoi de plus émouvant, de plus proche de la réalité, que ces dépositions faites en 1456, lors du procès dit de Réhabilitation, par les anciennes camarades de jeu de Jeannette, par sa marraine ou encore les femmes, les paysans, les artisans et mêmes les curés qui la connurent à Domrémy?  
Avec quel étonnement  découvre-t-on les témoignages de celles et ceux qui, nobles ou roturiers, la croisèrent, l'hébergèrent, l'accompagnèrent, de Vaucouleurs à Chinon, d'Orléans à Reims, de Compiègne à Rouen. Au travers de centaines de fragments parfaitement authentifiés, le personnage de Jeanne d'Arc prend corps et vie, loin des descriptions anachroniques ou faussées par l'idéalisation.
 
La partie finale du Journal d'une courte vie contient deux volets.
Le premier est celui des neuf mois de captivité que subit Jeanne avant le procès de Rouen. Un long épisode généralement passé sous silence, portant très riche d'enseignements sur la personnalité de Jeanne. Neuf longs mois durant lesquels elle tenta par deux fois de s'évader, dans des circonstances quasi romanesques à découvrir.  
 
Le Procès de Condamnation qui se déroula de février à la fin mai 1431, constitue bien entendu le point d'orgue d'une épopée déjà très riche de rebondissements. Le Journal de la vie de Jeanne d'Arc présente la procédure dans ses diverses séquences, en explique la genèse et les phases afin de nous rendre aisément compréhensible une procédure complexe.  
Là encore, ce sont les transcriptions des minutes réalisées chaque jour du procès qui jouent le rôle de témoins : les questions, les réponses de Jeanne, les pièges tendus par les uns, les esquives de l'accusée. Le Procès, comme si nous étions dans la salle d'audience. Puis les derniers jours de la vie de la Pucelle : la vraie-fausse abjuration, le probable guet-apens tendu par l'évêque Cauchon vis-à-vis de l'habit d'homme que Jeanne revêtit de nouveau, qui entraîna sa condamnation et sa perte finale. On y trouve les témoignages pathétiques des moines qui assistèrent Jeanne jusque dans ses derniers instants, leur douleur exprimée en mots simples et poignants.    
 
Le 30 mai 1431 fut le dernier jour que vécut Jeanne d'Arc. L'auteur décrit avec minutie, heure par heure, le déroulement de cette funeste matinée, puis rend compte, en s'en tenant strictement aux faits authentifiés, de la dramatique façon dont Jeanne fut suppliciée. A l'occasion, nous découvrons l'abîme qui sépare ce que les "traditions" pseudo-historiques, idéalisées, nous imposent, de ce que fut la réalité crue des faits qui font se côtoyer l'élévation d'âme la plus haute et les aspects et comportements les plus sordides.
Après avoir lu ces descriptions où l'auteur s'efface pratiquement derrière les témoignages de ceux qui ont vécu l'événement, vu de leurs yeux et entendu de leurs oreilles, le lecteur ne pourra plus se satisfaire des "images" réalisées bien longtemps après les faits par des artistes qui n'ont pas été témoins de ce qu'ils décrivent. Bouleversant.
                                                                                                                                                                                                                                                                                                     

 pour un profil apuré et incarné

 Contrairement à la grande majorité des ouvrages parus anciennement ou récemment sur Jeanne d'Arc, les faits sont présentés "à plat" dans le Journal, sans y mêler l'opinion de l'auteur sur les points qui font débat. Ils sont nombreux. Délibérément, l'auteur laisse à chaque lecteur le soin de modeler sa propre Jeanne d'Arc, au vu des faits, des témoignages, des déclarations, des attitudes. A chacun d'éclairer son opinion. 

Dans le dernier chapitre, pour un profil apuré et incarné, l'auteur livre son opinion, propose des hypothèses argumentées sur les points les plus sensibles et controversés, expose ses propres conclusions. Exercice délicat sur une ligne de crête étroite entre un "matérialisme" pauvre de sens et la foi qui inonde les partisans comme les adversaires de Jeanne à une époque sans alternative de ce point de vue. La sensibilité, les convictions religieuses, les choix philosophiques de chacun peuvent aboutir à des appréciations très divergentes à partir de faits simples en apparence. 

L'auteur analyse d'abord la personnalité de Jeanne et dresse un portait corporel de l'héroïne : morphologie, coiffure, vêtements habituels. Puis ses comportements sont décortiqués pour affiner, apurer et incarner le profil de celle qui continue de nous étonner et nous fasciner 600 ans plus tard. 

La vie de Jeanne d'Arc est marquée par des faits, des déclarations, des circonstances que la tradition johannique considère comme miraculeux ou prophétiques. L'auteur avance sa propre interprétation, toujours nuancée. Autre sujet soumis à de rudes controverses: les "voix et apparitions" qui constituent le pilier central de l'action de la Pucelle qui se décrit elle-même comme envoyée du roi du Ciel. L'auteur, Alain Vauge, répond sans ambiguïté : Oui ! Elle entendait des voix ! ... mais lesquelles? C'est ce qu'il analyse dans un chapitre très attendu. S'il se refuse à qualifier de diagnostic les conclusions auxquelles il parvient, il se livre à ce qu'il nomme un parallèle argumenté qui ne manque pas de surprendre. Une hypothèse novatrice qui, si elle diffère absolument des opinions les plus répandues, réfutant l'idée de voix célestes pour les uns, les accréditant complètement pour les autres, propose, arguments pertinents à l'appui, une hypothèse crédible dont l'originalité est de n'être en contradiction totale ni avec les premiers ni avec les seconds. A lire absolument.

 

 

" J'ai nom Jeanne la Pucelle", Journal d'une courte vie

suivi de : pour un profil apuré et incarné

 

Un livre-clé pour la compréhension de Jeanne d'Arc,  jeune fille  énigmatique que l'actualité se dispute. 

Un ouvrage indispensable à qui souhaite aller au-delà des stéréotypes convenus, dépasser les clichés imposés par la tradition et s'affranchir des utilisations abusives du personnage à des fins partisanes.

 

SOMMAIRE

I / CONTEXTE HISTORIQUE                                                          p. 17

 

II / JEANNETTE A DOMREMY                                                         p. 25

   A / L'ENFANCE, 1412-1424                                                       p. 27

            Localisation géopolitique

            La petite enfance

            L'âge de raison

   B / 1425-1428, RIEN NE SERA PLUS COMME AVANT                    p. 91

            Les premières voix

            Une piété grandissante

            Tensions familiales

            1428, année de transition

            Ceux qui restent

III / LA PUCELLE EN ACTION                                                       p. 157 

   DE VAUCOULEURS A PATAY, janvier à juin 1429                        p. 161

            janvier 1429             Le compte à rebours. Urgence !

            février 1429              Adieu Jeannette, voici Jeanne la Pucelle

            mars 1429                Chinon, Poitiers : une confiance très mesurée

            avril 1429                 La Pucelle en armure : un statut ambigu

            mai 1429                  La Pucelle à l'oeuvre : Orléans

            juin 1429                  La chevauchée des bords de Loire et le choc de Patay

            été 1429                   Portraits de la Pucelle

   DE REIMS A COMPIEGNE, juillet 1429 à mai 1430                         p. 281

            juillet 1429                Le sacre de Reims : fin de mission ?

            août 1429                 La longue marche. Paris en vue !

            septembre 1429        Paris, enfin ! Paris, hélas !

            octobre 1429            De Bourges au Nivernais

            novembre 1429         St-Pierre-le-Moûtier

            décembre 1429          Triste fin d'année pour Jeanne du Lys

            janvier 1430              La Pucelle écuyère

            février 1430               Repos forcé

            mars 1430                Bientôt la fin des trêves

                avril 1430                  Jeanne, chef de bande armée

                mai 1430                   Capture de la Pucelle devant Compiègne

IV / DE COMPIEGNE A ROUEN                                                         p. 375

   1/ LA PRISONNIERE : juin 1430 à janvier 1431                              p. 379

            Clairoix et le château de Beaulieu-lès-Fontaines

            Le château de Beaurevoir

            Arras et Le Crotoy

            Rouen, préliminaires et enjeux

   2/ L'ACCUSEE : ROUEN, LE PROCES DE CONDAMNATION                p. 423

            Procès d'office et procès ordinaire : 21 février au 23 mai 1431    

                      Procès de Rouen : vision d'ensemble

                      Comportements personnels de Jeanne

                      Procès d'office : 21 février au 26 mars 1431

                      Procès ordinaire : 27 mars au 23 mai 1431

       Abjuration et cause de relapse, 24 au 29 mai 1431                   p. 503

       Jeanne au bûcher, mercredi 30 mai 1431                                  p. 525

       Suites politiques du Procès de Rouen                                       p. 541

       Une opinion publique contrastée                                              p. 551

                                                 *  *  *

                             pour un profil apuré et incarné

 

1 / PROFILS APPARENTS                                                               p. 565

            profil corporel

            aptitudes physiques

            profil d'apparence

            une tête bien faite

            profil caractériel

2 / VOIX ET APPARITIONS                                                            p. 577

            historique

            les précisions décisives des Actes Postérieurs

                les limites de l'examen des données

            un phénomène psychique relativement banal

3 / L' "INVENTION" DE LA PUCELLE                                               p. 599

4 / TRAITS DE COMPORTEMENT                                                    p. 605

5 / JEANNE ET LA PROPHETIE                                                       p. 629

EPILOGUE                                                                                   p. 651

ANNEXES                                                                                   p. 657

TABLE DES SOURCES                                                                  p. 713 

 

 

 

du 29 avril au 8 mai 2012, jour par jour, chaque jour : la libération d'Orléans avec des extraits de cet ouvrage sur le lien suivant : 

jeanne.darc.orleans.monsite-orange.fr

                                                                                                                                            

 

 

 

   

           

   

 

   

 

 

 

 

 

 

visites